Définition et causes de l'hypermétropie :

L’hypermétropie est caractérisée par le fait que les rayons lumineux d’un objet vu de loin ou de près se focalisent en arrière de la rétine. L’œil hypermétrope se définit par une cornée trop plate et/ou une longueur trop courte. Comme pour la myopie et l’astigmatisme, on parle de dioptries pour quantifier l’hypermétropie. Elle peut être plus ou moins importante. L’importance de l’hypermétropie va se traduire par une vision floue à toutes les distances. Le signe + est utilisé pour désigner l’hypermétropie.

Il est possible de distinguer :

  • - l’hypermétropie minime : de +0.75 à + 1.50 dioptries

  • - l’hypermétropie modérée : de +1.50 à + 4.00 dioptries

  • - l’hypermétropie forte : au delà de 4.00 dioptries

 

Gênes visuelles :

Le patient hypermétrope a une vision floue à toutes les distances, mais il est d’autant plus gêné lorsque l’objet est vu de près.

Les hypermétropies minimes et modérées sont parfois compensées par un effort d’accommodation du patient, afin de retrouver une image nette de loin et de près. L’accommodation est efficace chez les patients jeunes et devient souvent moins performante avec l’âge. L’hypermétropie a donc tendance à devenir plus invalidante avec le temps. Cet effort accommodatif permanent va donc engendrer une fatigue visuelle plus ou moins importante, avec maux de tête, vision fluctuante, difficulté devant l’écran,….

Opération de l’hypermétropie au laser :

L’opération au laser est proposée aux patients hypermétropes qui veulent se libérer de leur correction optique : lunettes ou lentilles de contact.

Le faisceau laser va sculpter la cornée en périphérie dans le but de bomber celle-ci. Le bombement donnera à l’œil plus de puissance, pour que les rayons lumineux se focalisent sur la rétine. On parle d’effet indirect du laser car l’effet escompté dépendra de la réaction cornéenne au remodelage en périphérie.

La chirurgie au laser de l'hypermétropie proposée aux patients est le plus souvent le LASIK. La technique opératoire du LASER DE SURFACE (PKR) est moins appropriée du fait des phénomènes cicatriciels pouvant avoir des effets négatifs sur l’efficacité du bombement cornéen. Bien entendu, l'opération de l'hypermétropie est définie et discutée avec le chirurgien lors du bilan. Le bilan visera également à déterminer, selon l’âge du patient, le degré d’accommodation résiduel.  

 

.